Concentration cyclotouriste du Mas de la Barque

"Souvenir Gustave Vidal"

Gustave Vidal, un homme hors du commun, consacra 78 ans de sa vie au cyclotourisme, un des derniers contemporains à avoir connu Paul de Vivie (dit Vélocio) l'apôtre du cyclotourisme. Né en 1905, son premier métier avec avec son père fut charon, puis carrossier, il ne passa jamais son permis de conduire pour ne pas faire d'infidélité à sa bicyclette

Il connu Vélocio par la revue le "Cycliste"  il le rencontra pour la première fois en 1925 à la concentration pascale des Saintes-Maries-de-la-Mer. Amoureux des Cévennes, il créa en 1936 le  Groupe Montagnard Cévenol en similitude avec un club parisien. Cette année-là ce fut l'inauguration de la route touristique du Mont-Lozère au départ du village de Génolhac, où il invita les clubs voisins. 35 courrageux rejoindront le Mas-de-la-Barque.

A cette époque les associations sont gardiennes à tour de rôle du fanion de la fédération. Le tout jeune Groupe Montagnard Cévenol a l'insigne honneur de recevoir, du Groupe Gyclo du Puy-en-Velay, ce prestigieux symbole.. La remise est prévue à La-Bastide en Lozère, les Alésiens profitent de cette occasion pour organiser en ce mois d'août 1937 leur seconde concentration  au Mas-de-la-Barque. 92 signatures seront réunies sur le livre d'or, c'est un exploit car la route est toujours mauvaise. Ils restent une vingtaine à manger à la maison forestière où la femme du garde joue l'aubergiste. Le dessert est bien sûr constitué d'une tarte aux myrtilles fraîchement cueillies.

C'est la première grande concentration officielle avec banderole, panneau d'information sur le cyclotourisme et le fameux Fanion de la Fédération.

Elle perdurera jusqu''en 2002 avec le GMC. Gustave Vidal y fit sa dernière ascension en 1992 à l'age de 88 ans. A la disparition de Gustave Vidal en 2002 et après 66 ans d'existence, le president Michel Angélila du Groupe Montagnard Cévenol ne trouvant plus de membres pour assurer la continuité, il assura la fusion de son club avec le Club Cyclo-Evasion de Saint-Hilaire-de-Brethmas afin de perdurer le testament moral et l'oeuvre de Gustave Vidal .

(Extrait du recueil de  78 ans de cyclotourisme Gustave Vidal, une des Dernier cyclotouriste qui ait connu Paul de Vivie Vélocio " édité pour la 70e édition et les 120 ans de cyclotourisme)